On constate de plus en plus couramment que les propriétaires et les locataires qui ne désirent pas investir énormément et qui préfèrent avant tout la simplicité ont tout naturellement tendance à porter leur choix sur une piscine de type hors-sol.

Il est vrai que de nos jours il n’est pas rare que l’on puisse apercevoir ce type de piscine un peu partout, et ce en raison de son faible coût de revient, ce qui tend très nettement à la rendre plus facilement accessible à tout un chacun.

Ce qu’il faut savoir, c’est que bien qu’il existe différentes sortes de piscines hors-sol, il s’avère que celles-ci n’offrent, ni les mêmes services, ni la même résistance.

  • Les piscines en kit présentent l’avantage d’être plus robustes et d’avoir une meilleure durée de vie. Celles-ci peuvent se présenter sous différentes formes et être construites en bois, en acier et même en PVC (Polychlorure de vinyle) pour les piscines tubulaires. Il est à noter que ce type de piscines requiert un assemblage.
  • Les piscines dites autoportantes ou gonflables sont bien souvent les plus simples à mettre en place puisqu’elles ne nécessitent aucun montage spécifique, il suffit de les gonfler à l’aide d’un compresseur ou avec les moyens du bord…
  • Leur prix est bien plus abordable que celui d’une piscine en kit (à partir de cent euros). La contrepartie réside dans le fait qu’elles ne sont pas solides (possibilité de crevaisons) et qu’en règle générale elles ne durent jamais bien longtemps.

Outre son faible coût de revient, une piscine hors-sol n’est pas profonde puisque l’on peut marcher tout en ayant toujours pied à l’exception des enfants en bas âge.

Ajoutons à cela la facilité d’entretien, car sa surface est bien moins importante que celle d’une piscine enterrée. Nul besoin de devoir faire construire un local pour y ranger le filtre et la pompe. Le nettoyage est simplifié à l’extrême puisque quelques coups d’épuisettes sont largement suffisants. La législation sur la prévention et la sécurité est également moins contraignante. Une piscine hors-sol ne nécessite pas de déclaration de travaux, ce qui représente déjà un souci de moins.

Ce type de piscine est souvent privilégié par les primo-accédants qui par se biais entrevoient un bon moyen de se faire plaisir sans pour autant prendre le risque de voir tout ou partie de leurs économies fondre comme neige au soleil.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici